L’OIM en France

La France a été l’un des membres fondateurs du Comité Intergouvernemental pour les Migrations Européennes (CIME) en 1951, puis l’a quitté de 1966 à 1981, considérant que la mission originelle de l’Organisation liée aux mouvements de population de l’après-guerre avait été accomplie. Elle a ensuite été observateur auprès de l’Organisation, avant de la réintégrer pleinement en 1992, constatant la nécessité de nouvelles actions à caractère humanitaire dans le domaine de la migration. La France ne cesse de participer de façon croissante aux activités de l’OIM.

Les activités de l’OIM en France

Réinstallation et Mouvements

  • Programme de réinstallation : L’OIM France joue un rôle pivot dans les projets de réinstallation de réfugiés vers la France, mis en œuvre depuis 2008 en coopération avec de multiples partenaires aux niveaux national et international. Dans le cadre de sa participation au programme national de réinstallation, l'OIM France assiste les réfugiés sélectionnés au Liban, en Turquie, en Jordanie, au Niger, au Tchad, en Egypte et au Rwanda, ainsi que dans divers pays tiers dans le cadre de l'accord de 2008 entre la France et le HCR.
  • Programme de relocalisation de l’Union européenne : L'OIM France fournit une assistance durable au programme de relocalisation des demandeurs d'asile en provenance de Grèce, d'Italie et de Malte vers la France. Cet outil de solidarité intracommunautaire permet aux demandeurs d'asile ayant besoin d'une protection internationale d’être transférés de manière sûre et légale depuis les États membres de l'UE particulièrement affectés par un nombre croissant de demandeurs d’asile vers d'autres pays européens.
  • Assistance à l’aéroport Charles-de-Gaulle (CDG) : L’OIM France assiste les bénéficiaires des divers programmes de l'OIM, notamment le regroupement familial, la réinstallation des réfugiés et le retour volontaire, pendant leur transit à l'aéroport de Paris-CDG. Environ 500 personnes voyageant sous les auspices de l'OIM sont assistées chaque mois par le personnel de l'OIM France à l'aéroport CDG.

Protection et Aide aux Migrants Vulnérables

  • Lutte contre la traite : L'OIM France participe régulièrement à des projets nationaux et transnationaux visant à sensibiliser les autorités et le grand public sur la question de la traite des êtres humains.  Des formations destinées aux professionnels de première ligne sont organisées pour faciliter la détection et la protection des personnes victimes de traite. L'OIM France a également développé un modèle de Mécanisme d'orientation transnational, destiné à améliorer la réponse des professionnels aux besoins des victimes de la traite des êtres humains dans le cadre du retour volontaire.

Gestion de l’Immigration et des Frontières

  • Fonds de soutien aux ressortissants britanniques (« UKNSF – UK Nationals Support Fund ») : L’OIM France propose un soutien aux ressortissants britanniques qui pourraient rencontrer des difficultés à compléter leur demande de titre de séjour et ainsi conserver leur droit au séjour en France, maintenant que le Royaume-Uni a quitté l’Union européenne (UE). Le travail de l’OIM dans ce domaine consiste à compléter celui des services gouvernementaux et vise à fournir aux personnes migrantes, notamment celles qui vivent dans des conditions difficiles, une assistance en leur communiquant des informations sur leurs droits et sur les procédures.