Press Release —Local avril 21, 2022

L’OIM et le HCR saluent le transfert de réfugiés d’Ukraine depuis la Moldavie vers la France

Bordeaux, 21 avril 2022 – Ce jeudi, un vol transportant 71 personnes qui ont fui la guerre en Ukraine a atterri à Bordeaux depuis la Moldavie, sous l’impulsion de la Plateforme de solidarité de l’Union européenne (UE). Cette dernière vise à soutenir les États membres de l’UE et les États associés pour partager les responsabilités de l’accueil des personnes arrivant d’Ukraine, dans le cadre de la directive sur la protection temporaire.


Le HCR, l’Agence des Nations Unies pour les réfugiés, et l’Organisation internationale pour les migrations (OIM) saluent cette nouvelle manifestation de solidarité avec la Moldavie, qui a déjà accueilli plus de 425 000 personnes fuyant l’Ukraine. Ces transferts vont permettre d’offrir une protection essentielle et des conditions d’accueil adéquates aux personnes les plus vulnérables, alors que le dispositif d’accueil moldave se trouve particulièrement sollicité par l’afflux de réfugiés à ses frontières ces dernières semaines.


Pour ce transfert, le HCR a travaillé à identifier les personnes vulnérables en Moldavie et les a informées sur les conditions générales d’accueil en France. La priorité a été donnée aux réfugiés les plus vulnérables, à savoir les personnes handicapées, les personnes âgées, les personnes gravement malades ainsi que les mères accompagnées de jeunes enfants.


L’OIM a de son côté veillé à ce que le transfert se déroule  de manière sûre et digne pour tous, avec l’organisation d’une visite médicale avant le départ, permettant d’organiser un suivi médical adéquat après l’arrivée, une session d’information pré-embarquement, ainsi qu’une assistance opérationnelle et médicale à l’aéroport et pendant le vol.


« Le HCR salue les efforts de tous les acteurs engagés dans cette initiative visant à alléger la pression sur la Moldavie et aider les personnes les plus vulnérables qui ont fui la guerre en Ukraine. Nous sommes reconnaissants à la France qui se mobilise pour les accueillir, et en particulier à la Nouvelle-Aquitaine qui les reçoit aujourd’hui », a déclaré Paolo Artini, Représentant du HCR en France.


« En assurant un transfert sûr et digne vers des destinations identifiées, et dont la capacité d’accueil a été vérifiée en amont, les risques liés à un voyage périlleux à travers l’Europe - notamment les risques de traite des êtres humains et d’exploitation - sont considérablement réduits », a déclaré Sara Abbas, directrice du bureau de l’OIM en France. « L’OIM est mobilisée aux côtés de tous les partenaires impliqués pour contribuer à la réussite de ces opérations d’accueil. »

Depuis le début de la guerre, il y a moins de deux mois, le nombre de réfugiés d'Ukraine a dépassé les 5 millions. 7,1 millions de personnes sont aujourd’hui déplacées à l'intérieur du pays et on estime que 12,65 millions sont directement touchées par la guerre, bloquées dans une zone de guerre ou incapables de fuir. En l'absence de solution politique et diplomatique pour mettre fin au conflit, ces chiffres continueront d’augmenter.

Pour de plus amples informations à ce sujet, veuillez contacter :


Pour le HCR
•    En France, à Paris : Céline Schmitt, schmittc@unhcr.org, tél. : +33 6 23 16 11 78
Pour l’OIM
•    En France, à Paris : Sara Abbas, sabbas@iom.int, tél : +33 1 40 44 06 91/28